VŒUX 2019

de Monsieur le Maire et du Conseil Municipal

Samedi 26 janvier 2019

La Ferme de Beaurecueil.

Extrait du discours prononcé par M. le Maire, Joël MANCEL à l’occasion de la cérémonie des vœux.

En présence de

Madame Martine VASSAL, Présidente de la Métropole AMP, Présidente du Conseil Départemental 13

Mme Anne-laure PETEL, député

Mme Mireille JOUVE, Sénatrice,

et d’une quinzaine de maires et d’élus du Pays d’Aix, du représentant du sous-préfet, de la gendarmerie et des pompiers de Fuveau.

Avant de démarrer, je voudrais féliciter deux de nos jeunes :

-         L’un au niveau culture : Noémie KITTEL, qui a obtenu un prix d’expression écrite de langue française (Association des membres des Palmes Académiques)

-         Le deuxième en sport : Inès DESVIGNES, championne de France en saut d’obstacles en équitation.

Par contre et contrairement à mes habitudes, j’aborderai, en premier, le niveau national.

Lors du congrès des Maires de France fin novembre 2018, les Maires n’étaient encore que ce corps intermédiaire à qui l’on ne souhaitait plus accorder la moindre confiance.

Après quelques semaines d’un mouvement qui a mêlé revendications légitimes et débordements inacceptables, le Président s’est rappelé à leur bon souvenir.

Un grand débat national a été lancé le 15 janvier et M. Emmanuel Macron, face à 600 Maires de Normandie, n’a visiblement éludé aucune question et s’est engagé à apporter, à l’issue du débat, les réponses nécessaires.

Il ne s’est par ailleurs pas opposé à une modification de la Loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) d’Août 2015 et donc des dispositions relatives aux Métropoles.

Comme l’a proposé mon collègue et ami Georges Cristiani, Maire de Mimet et Président de l’Union des Maires, choisissons le dialogue et l’apaisement au chaos, sans servir, pour autant, de caution au Gouvernement.

Ne pas saisir cette occasion de faire remonter, dans un cadre bien délimité, l’ensemble de vos, de nos revendications, serait à mon sens une erreur, quand bien même l’issue s’avère aujourd’hui incertaine !

Toutefois, je rappellerai que ce que nous demande le Président aujourd’hui, c’est ce que nous n’avons jamais cessé d’être !

Un Maire, avec son équipe municipale, est là en toutes circonstances ! Il est présent, avec son conseil municipal, dans les bons comme les mauvais moments, en première ligne surtout dans les petites communes. Il est à votre écoute.

Nous continuerons ainsi naturellement notre mission et à titre personnel, je jouerai le jeu du dialogue, en vous proposant de relayer vos doléances.

Revenons un peu plus près de notre commune.

Tout d’abord, notre échelon supra-communal : la Métropole.

Et si j’en parle aujourd’hui c’est que cela concerne bien entendu les élus, mais également les citoyens.

Au mois de septembre, le Président Jean-Claude GAUDIN a quitté ses fonctions à la tête de la Métropole et Martine Vassal, Présidente du Département des Bouches-du-Rhône, a été élue.

Toujours soucieuse de l’intérêt de tous les territoires et de l’ensemble des communes, vous saurez, Mme La Présidente, j’en suis convaincu, plus que quiconque, répondre aux enjeux métropolitains.

Aujourd’hui, cette Métropole dont nous avons combattu la forme et le mode de gouvernance est en passe d’évoluer considérablement.

Compte tenu des incertitudes régnant sur l’avenir financier et institutionnel de la Métropole, je sais pouvoir compter sur vous, Madame la Présidente, pour, avec la participation et l’écoute des Maires, dessiner la nouvelle institution que nous souhaitons tous.

La Métropole que nous voulons, tout le monde la connaît !

Une Métropole de Projets, une Métropole structurante, innovante, respectueuse des compétences communales de proximité.

Que la Loi laisse à la Métropole les grands projets structurants, et nous redonne nos compétences de proximité, celles que nous avons toujours gérées avec efficacité, et qui depuis peu étaient devenues un fardeau pour l’intérêt métropolitain.

Car ces compétences, c’est surtout important pour vous tous, en matière de réactivité d’intervention.

Sans oublier le Plan Local d’Urbanisme.

Venons- en au niveau du village

CE QUI S’EST PASSE EN 2018

Au niveau investissements, quelques faits marquants

-         Poursuite de l’enfouissement lignes téléphoniques et électriques Route Cézanne,

-         Aménagement d’un parking, face à l’église, avec rénovation de l’éclairage public, et aménagement paysager,

-         Achèvement des aménagements hydrauliques,

-         Réfection de la voirie communale (chemins de la Plaine et de la Poudrière),

-         Rénovation bâtiments communaux (école, mairie et petit patrimoine),

-         Fracture numérique : installation d’un sous-répartiteur pour une montée en débit, en attente de la fibre annoncée pour fin 2020.

Autres faits marquants 

-         Création d’un EHPAD communal autonome

On rappellera qu’après près d’un siècle de présence, l’Office National des Anciens Combattants, ou encore le Château de Beaurecueil, a laissé la main, en janvier 2018 à un EHPAD de 100 lits.

Quid de 2019

Investissements : Quelques points majeurs

-         Achèvement de l’enfouissement des réseaux téléphonique et électrique : Route CEZANNE (poursuite jusqu’à la limite avec Le Tholonet) et ligne Haute Tension Le Cengle.

-         Création/Rénovation de garages communaux

-         Rénovation du bâti communal, dont un pigeonnier

-         Création d’une place en face de l’église

Sachant que nous retournerons vers la Métropole pour mener à bien les programmes d’investissements que nous avions programmés en matière de réseau d’eau potable.

Les finances communales

Comme on s’y était engagé, et malgré les baisses drastiques de dotations de l’Etat, il n’y aura pas d’augmentation des taxes des impôts locaux en 2019.

Nos finances se portent bien et nos investissements se sont réalisés sans recours à l’emprunt.

En conclusion,

Mes remerciements aux associations, APECAB en particulier, et surtout au Comité des Fêtes, qui s’implique pour animer et faire vivre le village, aux employés communaux et bien entendu à tous les élus du Conseil Municipal.

En mon nom et au nom du Conseil Municipal, je vous renouvelle mes souhaits de Bonne Année, de santé et de bonheur, mais de sérénité et d’optimisme à vous tous et à tous vos proches.