VŒUX 2018 (extraits)

Merci au nombreux élus, à M. le sous-préfet, Serge GOUTEYRON, ainsi qu’aux gendarmes de leur présence

Bienvenue aux nouveaux arrivants et à vous tous.

Je tenais tout d’abord à vous présenter, en mon nom, et ceux du Conseil Municipal, mes meilleurs vœux de santé et bonheur pour cette nouvelle année 2018. Que Beaurecueil continue à être ce havre de paix, de calme et de sérénité si convoité.

    1.CE QUI S’EST PASSE EN 2017

1.1-       Au niveau investissements :

-        Poursuite de l’enfouissement des lignes téléphoniques et électriques (chemins de la Plaine et de la Poudrière) 

-       Requalification de l’Avenue Sylvain Gautier,

-      Aménagement d’un parking, face à l’église, avec rénovation de l’éclairage public,

-      Travaux d’aménagement hydraulique,

-     Amélioration du réseau d’eau potable : doublement du réservoir et mise en sécurité d’un tronçon de conduite sur la RD 17

-      Acquisitions foncières de parcelles dans le centre du village, appartenant anciennement à l’ONAC.

Pour tous ces investissements, appui significatif du Conseil Départemental 13 et du territoire du Pays d’Aix de la Métropole dans le cadre du contrat pluriannuel d’investissements.

-    Fracture numérique : installation d’un sous-répartiteur pour une montée en débit, en attente de la fibre annoncée pour 2020 (courrier officiel de la Direction d’Orange).

1.2         Autres faits marquants :

-      École : retour aux 4 jours, dans une école au plafond de ses capacités : merci aux enseignantes et au personnel communal qui fait les repas en régie avec en encore plus de bio.

-    Disparitions : je citerai quelques noms : M. Claude MARCELLIN, qui fut Conseiller Municipal et était resté l’un des responsables actifs du CCFF ; autre figure locale : M. Henri DESVIGNES, père de nos deux conseillers municipaux, et M. Hervé BEGUIN, Ingénieur au GSSV et également collaborateur à la mairie à temps partiel pendant deux et demi. Nos pensées vont vers leurs familles.

 2 . POUR 2018

2.1         Investissements : Quelques points majeurs

-         Poursuite de l’enfouissement des réseaux téléphonique et électrique : Route Cézanne (poursuite jusqu’à la limite avec Le Tholonet) et ligne HT Cengle ;

-        Achèvement de l’aménagement du grand champ et du parking face à l’église : volet paysager ;

-       Réfection de voirie communale : chemins de la Plaine et de la Poudrière ;

-      Étude de requalification du cœur de village sur les espaces acquis auprès de l’ONAC.

2.2         Création d’un EHPAD communal autonome

Au 1er janvier 2018, une page de la commune s’est tournée !

L’ONAC, après 92 ans de présence, a transféré la Maison de retraite à un EHPAD autonome communal, créé par délibération du Conseil Municipal fin Août. La commune, ainsi que le Conseil Départemental, sera présente au Conseil d’Administration de cette structure d’environ 100 lits.

2.3         Métropole et Département

Au sein de la Métropole, nous avons créé un groupe, le Groupe d’Intérêt Communal, composé de 48 élus, dont 33 maires. Le deuxième plus important après le Groupe de la majorité, dont mes collègues m’ont fait l’honneur de me désigner comme Président.

Nous nous sommes engagés autour de principes clairs, pas d’augmentation d’impôts et un maintien de l’aide aux communes.

Poids la dette, autofinancement très faible, des taux d’imposition en hausse pour les communes de notre territoire, autant d’éléments qui m’ont conduit ainsi que l’immense majorité de notre groupe a choisi de ne pas voter favorablement le budget 2018.

Il faut que l’État nous apporte enfin l’aide financière qu’il nous a promis par le passé.

Cette Métropole, la Loi l’a voulu surpuissante, dotée de la plupart des compétences des communes. Or, le paradoxe est que celle-ci, bien incapable de les exercer, nous demande aujourd’hui de continuer à les gérer, à titre provisoire, en nous faisant signer des conventions de gestion.

Je veux mentionner aussi qu’en matière de transfert au 1er janvier, il y a également le Plan Local d’Urbanisme devenu PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal).

Nous demandons au législateur, de repenser l’étendue des compétences de la Métropole. Il n’est jamais trop tard pour revenir sur une loi mal ficelée.

Par ailleurs, chacun sait quelle est la place du Conseil Départemental dans la vie et l’aide aux communes.

Alors que l’idée d’une fusion entre le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole fait son chemin, nous ne pouvons nous résoudre à perdre la seule collectivité territoriale qui n’ait jamais fait défaut aux communes.

Que Madame la Présidente Martine VASSAL en soit assurée, les Maires que nous sommes la soutiendront dans ses combats ceux qu’elle juge les plus justes pour notre territoire départemental et métropolitain.

    3.   Les finances communales

Comme on s’y était engagé, et malgré les baisses drastiques de dotations de l’Etat, il n’y aura pas d’augmentation des taxes des impôts locaux en 2018.

Nos finances se portent bien et nos investissements se sont réalisés sans recours à l’emprunt.

En conclusion,

Mes remerciements aux associations, APECAB en particulier, et surtout au Comité des Fêtes, qui s’implique pour animer et faire vivre le village, aux employés communaux, aux collaborateurs et fonctionnaires de la Métropole ici présents, et bien entendu à tous les élus du Conseil Municipal.

En mon nom et au nom du Conseil Municipal, je vous renouvelle mes souhaits de bonne année et de bonheur à vous tous et à tous vos proches.

Je vous convie maintenant au verre de l’amitié et à partager ce buffet préparé par La Table de Beaurecueil.